1/9
Objets Domestiques de Recomposition Psychique. Interférence #1 . 2014 . 2015

Métal galvanisé, peinture, PMMA, film dichroïque.

Dimensions variables.

 

Interférences #1 est une série d’objets respectant des dimensions anthropométriques. Leurs corps, constitués de grilles et de vide, créés un effet de moirage. Ils interfèrent dans l’espace visuel. Cette dynamique ou « non-stabilité» du champ visuel, fait augmenter leurs présences dans la conscience de l’individu.

Ils prennent position dans l’espace à la manière de l’homme (sur une chaise, dressé au milieu d’un passage, d’une pièce, allongé, …) amenant la possibilité d’un face à face, pour ne pas dire un corps à corps. Cette nouvelle relation invite à la proximité physique et visuelle, jusqu’à la découverte d’un étrange reflet familier, reflet du soi, augmentant ses propres contours égoïstes.

Ce projet fait étape dans une étude plus large sur l’actuelle relation homme/objet dans l’espace domestique et l’impact possible sur le processus narcissique de l’intimité domestique.​​

1/4
maxime kerneis design signe